Almusibli Panorama, novembre 2020

Almusibli Panorama, novembre 2020
Amadeus Vogelsang, Lara Dâmaso, Elisa Gleize

Une proposition de Mohamed Almusibli

Ces trois œuvres sont présentées dans le cadre de la programmation Almusibli Panorama. Chaque mois, le curateur suisse Mohamed Almusibli fait dialoguer une sélection d’œuvres digitales récemment produites par des artistes suisses ou vivant et travaillant en Suisse dans la section Works du 5e étage. À l’issue d’une année de programmation, un panorama des territoires et des formes qui émergent de la scène artistique helvétique dans toute sa diversité sera ainsi dessiné.

Programme présenté avec le soutien de Pro Helvetia

 

Amadeus Vogelsang
Onlyfans
2020

Onlyfans est une conversation sur la subjectivité, entre le soi acteur et le soi spectateur, à la fois conscient et subconscient. Toute vérité qui est révélée par la caméra s’insère dans un passe-partout de vérités encore non découvertes.

En arrivant au dernier étage, le·la protagoniste fait face à trois portes. Incapable de décider quel chemin prendre, il·elle se met à convoiter un tout petit (trou de) ver.

Amadeus Vogelsang, né en 1995 à Zürich, est un rêveur qui vit et travaille entre Zurich et Berlin. Ses récentes performances ont été présentées à Another Map to Nevada, Berlin (avec Robin Brass) et à Paris Internationale. Des œuvres sculpturales ont été présentées au Video Inn, Berlin, à Dynamo, Zurich (avec Azur Sabic), à Der Tank, Bâle et No Conformism, Lausanne.

 

Lara Dâmaso
to be e mortal
2020 

to be e mortal assemble des enregistrements vidéos de Lara Dâmaso.Parfois accompagnée, elle danse dans son appartement et performe pour la caméra. Des jeux de superposition, de transparence et de fondu, la manière dont les corps, mouvements et espaces intérieurs se mêlent, vient lier différentes temporalités au sein desquelles perception et conscience de soi varient et dialoguent. En mathématique, le nombre « e » est irrationnel transcendant.

Lara Dâmaso, née en 1996, travaille et vit à Zurich. Après plusieurs années d’entrainement intensif en ballet et danse contemporaine elle a étudié à la Hochschule für Grafik und Buchkunst à Leipzig en section art et média et à l’Université des Arts de Zurich, ZHDK, où elle a obtenu son Bachelor en beaux-arts. Sa pratique artistique varie entre performances, vidéos, apparition en tant que performer pour différents artistes et DJ-sets.

 

Musique: Happy Rhodes
Titres: Many NightsTo Be E. Mortal
Danseuses: Raffaela Boss, Nina Dâmaso, Lara Dâmaso

 

Elisa Gleize
Rodentia
2019

La tante d’Elisa Gleize a 60 ans. Elle entame un processus d’injection cellulaire d’hétérocéphale, cet animal bénéficie d’une grande longévité et d’une immunité contre tout cancer. Face caméra, elle témoigne et partage un rituel bien spécifique pour entretenir son corps, dans l’attente d’un potentiel changement… Rodentia révèle le rêve d’un certain corps féminin et les craintes liées à son vieillissement, dirigés par l’industrie de la beauté et des promesses scientifiques. Le film s’appuie sur un format documentaire avant de dériver vers une dimension fictionnelle dans laquelle la réalisatrice joue aussi un rôle face caméra.

Elisa Gleize est une artiste suisse née en 1995. Graphiste de formation, elle est diplômée d’un Bachelor en Arts Visuels à la HEAD – Genève et un DESS en Arts, création et technologies à l’Université de Montréal.

Ses mediums sont l’écriture, l’installation, la vidéo et l’appropriation de plateformes virtuelles et de jeux vidéo. Le corps, les concepts biotechnologiques, le devenir de l’identité humaine et animale ainsi que sa représentation dans la sphère cybernétique sont ses principales thématiques. Plus récemment, elle se penche sur les “cyber-sexualités“ ainsi que sur des sujets d’enjeux psycho-sociaux. Enfin et surtout, Elisa articule ses sujets à travers des récits info-fictifs qui proposent un futur teinté d’enjeux actuels, sur fond sensible et parfois sarcastique autour de personnages singuliers.